Agnès Propeck & Marc Solal

19 mai > 16 juillet 2022 

Agnès Propeck, photographe, et Marc Solal, plasticien, exposent ensemble leurs travaux.

Ils ont en commun l’humour et la poésie qu’ils portent sur les choses que l’on déguste ou les objets

qui nous entourent.

Tous deux nous obligent ainsi à un autre regard sur ce qui fait notre quotidien. 

1©AgnesPropeck+©MarcSolal-RegardSudgalerie.jpg

AGNÈS PROPECK 

.

Née en France en 1962. Vit et travaille à Paris.  

Elle expose régulièrement en France et à l’étranger, dans des musées, galeries et festivals. Plusieurs de ses photographies ont déjà rejoint d’importantes collections françaises et étrangères.  

Agnès Propeck utilise le médium photographique au service d’un message qui puise ses références dans l’histoire de l’art tout entière. Elle est à la fois plasticienne et photographe. Travaillant sur les significations passés, présentes et en devenir des objets, elle construit des mises en scène subtiles, sobres et touchantes.  

Ses premières créations émergent au début des années 1990. Elle choisit de s’exprimer sur un registre issu d’émotions et de pensées personnelles, mêlant étroitement le mot et l’idée à la conception de l’image.  

La photographe “sait dégager une douce poésie du minimal des choses” (Emmanuelle Lequeux in Le Monde). Plus qu’une faiseuse d’image, elle est une faiseuse de sens.  

Depuis 1995, Agnès Propeck enseigne la photographie à l’Ecole Supérieure d’Arts Graphiques / Penninghen, Paris.  

Elle est représentée par l’Agence VU.  

MARC SOLAL 

.

Marc Solal est né en 1952 en Tunisie. Il vit et travaille à Paris. 

Artiste plasticien, il développe, à travers la photographie ou le texte, un travail conceptuel et humoristique sur la notion d’identité et l’histoire de l’Art. 

Représenté de la fin des années 90 jusqu’en 2012 par la galerie Anton Weller, son travail a fait l’objet de nombreuses expositions à la Fiac, Art Bruxelles, la Halles Saint-Pierre à Paris et au Musée Thomas Henry de Cherbourg. 

Certaines de ses œuvres sont entrées dans des collections privées dont notamment celle de Jacques Hachuel, gouverneur du Guggenheim muséum de New-York et celle de Antoine de Galbert fondateur de la Maison Rouge à Paris. 

Depuis 2016, Marc Solal apporte sa contribution en tant qu’artiste concerné par les valeurs environnementales à la société Temsens qui agit auprès de grands groupes de l’industrie française pour mieux aborder le futur dans un monde en mutation. 

Il est notamment l’auteur du livre “Tout est beau” éd. Hachette littératures qui traite d’une façon à la fois drôle et poétique du processus créatif. Marc Solal a publié aussi des albums jeunesse dont le best seller “La tête dans les nuages” éd. Møtus. 

Son travail protéiforme a évolué ces dernières années pour arriver à la production d’œuvres qui associent l’image et le texte. 

agnes-marc.jpg